Les ZADistes à l’assaut de l’aérodrome de Coltines !

Orphelins de Notre-Dame-des-Landes, plusieurs dizaines de manifestants ont élu domicile à l’aérodrome de Coltines (Saint-Flour). Reportage dans la nouvelle ZAD (Zone À Défendre).

0
4130
Orphelins de Notre-Dame-des-Landes, les ZADistes à l’assaut de l’aérodrome de Coltines !
Des ZADistes ont élu domicile à l’aérodrome de Coltines (Saint-Flour).

En ce matin de janvier, en Planèze, c’est un drôle de remue-ménage auquel Muriel assiste sur le pas de sa porte. « Mais qu’est-ce qu’ils fabriquent ceux-ci ? » lance-t-elle incrédule à sa voisine.

Récemment chassés de Notre-Dame-des-Landes, où ils ont obtenu l’annulation de la construction de l’aéroport nantais, plusieurs dizaines de manifestants ont pris d’assaut l’Aérodrôme Saint-Flour / Coltines, dans le Cantal. De quoi surprendre les locaux. Personne, ici, n’avait entendu parler d’un agrandissement du modeste terminal existant, et encore moins de la construction de deux pistes supplémentaires.

C’est dans l’ancienne boite de nuit « Le Ranch’ » que les manifestants s’organisent. Pendant que les puissants haut-parleurs de l’établissement diffusent le dernier album de Zaz, les béligérants discutent et débattent autour du buffet de quinoa et lentilles organisé pour l’occasion.

L’homme à la parka rouge

Parmi les manifestants, un homme en sarouel et parka rouge attire notre attention, son visage nous parait familier… L’homme vient à notre rencontre et met fin au suspens en esquissant un léger rictus « Oui, c’est bien moi, entièrement incognito ».

Il enchaîne, et nous explique que tout ceci est un plan de communication monté de toute pièce, pour faire parler de la région. A l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport en Loire-Atlantique, la collectivité a affrété des dizaines de bus, et a lancé une rumeur concernant la construction d’un véritable Hub dans le Cantal.

« Les choses sont allées très vite » admet le responsable politique, « mais c’est une formidable opportunité pour faire parler de nous » lance-t-il.

Entre 150 et 500 aujourd’hui (les chiffres varient selon les sources), le nombre de ZADistes pourrait doubler voire tripler dès la fin de semaine. Aubaine pour les commerçants ou nuisance pour les riverains, ce rassemblement ne devrait laisser personne indifférent. Sacré coup de pub pour l’homme en rouge !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here