ALERTE CANICULE : Pic de chaleur exceptionnel dans le Cantal

Des températures exceptionnelles ont été enregistrées aujourd'hui dans le Cantal : 33° ce midi dans le département, qui semble épargné par la vague de froid Sibérienne qui traverse le pays.

0
6643
Alerte canicule : pic de chaleur exceptionnel dans le Cantal
L'alerte canicule a été mise en place dans le Cantal.

Alors que le mercure se glace sur l’ensemble de l’hexagone, le Massif Cantalien semble connaître un phénomène météorologique qualifié d’exceptionnel par Météo France. On enregistre une température de 33° ce midi à Aurillac. Ce n’est pourtant pas la réputation habituelle de la cité cantalienne, connue pour être habituellement le « point bleu » sur la carte météo. Mais un micro-climat semble s’être installé depuis hier sur l’ensemble du massif cantalien. Le soleil darde, un vent chaud descend des montagnes et s’engouffre dans les vallées.

Jamais des températures aussi hautes n’avaient été enregistrées au nord de la Méditerranée à cette époque de l’année. Si les neiges du Lioran fondent, au grand désespoir des skieurs, le département ne connaît pourtant pas de déficit touristique. Troquant la doudoune et l’écharpe contre la chemise à fleurs et le short de bain, tout l’hexagone semble se donner rendez-vous sur les terrasses de Murat, de St Flour, de Maurs et d’Aurillac.

Les flots tempétueux de la Jordanne et de la Cère accueillent, en avance, les amateurs de canoë-kayak. Les rives du lac St Etienne de Cantalès prennent des aires de la Grande Motte où les plaisanciers alanguis s’enduisent soigneusement d’huiles et de crème. Quoi que désorientés, les cantaliens prennent avec le sourire cette canicule hivernale qui crée un essor économique inattendu. Les parapluies Piganiol se renomment pour l’occasion Les ombrelles Piganiol et tournent à plein régime pour satisfaire cette clientèle saisonnière inattendue.

Il n’y a guère plus de glaces que celles des glaciers aurillacois qui écoulent en avance leurs stocks de sorbets parfumés. Les congélateurs se vident et les caisses se remplissent, l’essor économique inattendu ravit les commerçants. Surpris d’éponger leur front en hiver, ils n’en sont pas moins impatients, en bons auvergnats, de compter les billets au printemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here