Il lance sa marque d’apéritif à la Gentiane et échappe à une fusillade

Une fusillade a éclaté au coeur de la cité de Salers (Cantal). Plus de peur que de mal pour la victime, un jeune entrepreneur souhaitant se lancer sur le marché de la gentiane. La police mène l'enquête...

0
5877
Fusillade à Salers
La police scientifique et la gendarmerie mènent l'enquête à Salers.

Grosse frayeur pour ce jeune entrepreneur qui voulait se lancer sur le marché des liqueurs apéritives à base de gentiane. Alors qu’il déambulait dans les rues de Salers, un homme masqué et déguisé en joueur de cabrette rondouillard a ouvert le feu dans sa direction. «Heureusement, les sabots de mon agresseur avaient l’air bien trop grands et il s’est entravé. On cherche à m’intimider, mais j’ai le cuir solide. Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas!» témoigne la victime de cette odieuse tentative d’intimidation.

Selon nos informateurs, il semblerait que le jeune liquoriste ait reçu quelques temps auparavant une lettre l’enjoignant à arrêter son projet de liqueurs apéritives à base de gentiane. Ce courrier serait signé de 3 énigmatiques initiales « JJV ».

Les enquêteurs visiblement au point mort quant à leurs investigations ont tout de même accepté de témoigner à notre micro : «Vraiment pas une enquête facile, l’auteur du courrier et le tireur sont-ils la même personne ? Si non, pour le compte de qui travaille cet artilleur ? Et puis ces initiales JJV ? Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ?»
C’est un inspecteur circonspect et un brin nerveux que nous laissons à ses questionnements et à son verre de Gentiane « de chez Couderc ! » Tient-il à nous préciser.

C’est justement le sémillant patron de chez Couderc, bien connu des Aurillacois, qui a accepté de nous donner son avis sur cette funeste affaire : «Si j’ai un conseil à donner à ce jeune, c’est de plutôt de se lancer dans les apéritifs à base de pommes et de châtaignes, c’est sûrement plus tranquille. Le marché de la gentiane est hautement concurrentiel, un accident est si vite arrivé…» conclue-t-il tout en resserrant la sangle de ses sabots…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here