Émeutes à Saint-Flour : un étudiant a demandé un « pain au chocolat » dans une boulangerie

À Saint-Flour (Cantal), un étudiant demande un « pain au chocolat » dans une boulangerie bien connue des Sanflorains. Il n'en fallait pas plus pour déclencher une situation de quasi guerre civile.

3
10987
Emeutes à Saint Flour
Un jeune hooligan brandissant une chocolatine dans les rues de Saint-Flour

Tout a commencé alors qu’un étudiant, arrivé depuis peu dans la cité Sanfloraine, fut pris d’un petit creux. « J’avais pas eu le temps de déjeuner… » témoigne l’imprudent garçon depuis une résidence tenue secrète pour d’évidentes raisons de sécurité. « J’ai demandé un pain au chocolat, il a surgi du fond de la boutique et je me suis retrouvé cloué au sol par un boulanger enragé ! J’ai cru mourir ! » C’est seulement grâce à un moment d’inattention de son assaillant que le jeune rebelle a réussi à s’extirper hors de l’échoppe non sans renverser moult viennoiseries en signe de protestation.

Bien décidé à ne pas en rester là, l’impertinent provocateur, accompagné de ses cousins de la ville haute, décide d’organiser une expédition punitive. Mal lui en a pris, puisque de son côté le boulanger n’ayant pas digéré le dérapage verbal avait prévu une sorte de comité d’accueil.

La situation a vite dégénéré, et c’est sur fond de viennoiseries mal nommées que les habitants de la ville haute et ceux de la ville basse s’affrontent depuis maintenant plus de 72 heures. L’étudiant : « C’est comme s’ils avaient attendu un prétexte ! »
Les forces de l’ordre ont bien du mal à faire reculer les émeutiers. « C’est dur de garder la situation sous contrôle ! » déclare un représentant de la maréchaussée à notre micro « Ils nous jettent des tripoux dessus ! J’ai même dû en maîtriser un qui allait fouetter un de mes collègues avec de la gentiane fraîchement coupée…»

Le député du Cantal Alain Calmette a réagi dans une vidéo diffusée sur Facebook depuis sa voiture : « C’est inacceptable et je soumettrai dès la semaine prochaine à l’assemblée nationale une proposition de loi afin de pénaliser l’usage de l’expression pain au chocolat ».
Nous vous tiendrons informés de la suite de la désormais tristement célèbre affaire du pain au chocolat.

INFO DE DERNIERE MINUTE : Alors qu’il réalisait son Facebook Live au volant de son bolide, Alain Calmette a percuté un passant qui ne doit sa survie qu’à la haute résistance de sa doudoune rouge…

3 Commentaires

  1. Vous êtes plutôt drôles mais attention à votre syntaxe et vos erreurs de vocabulaire et de grammaire ! « on ne s’ extirpe pas « en dehors » Je veux bien corriger! Restez locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here