Chaudes-Aigues : la fantaisie tatouage de Laurent Wauquiez

En visite au festival du tatouage de Chaudes-Aigues le mois dernier, Laurent Wauquiez (Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes) a succombé à la tentation et s'est fait tatouer.

1
9637
Chaudes-Aigues : la fantaisie tatouage de Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez tout fier de présenter ses tout nouveaux motifs tribaux.

C’est au mois de Juillet 2017 que s’est tenu la cinquième édition du Cantal Ink, le festival international de tatouage qui a lieu chaque année à Chaudes-Aigues. Cette année encore la programmation était impressionnante. Au-delà des habituels concours de tatouages et concerts, le festival a cette année accueilli plusieurs célébrités. On compte parmi celles-ci Pascal Tourain, colosse tatoué, fier représentant de cet art et véritable chef-d’œuvre vivant mais aussi de nombreux invités musicaux. Certains des 14.000 visiteurs auront eu également la chance de croiser Laurent Wauquiez, ancien député-maire du Puy-en-Velay et désormais président du Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. En vacances dans sa région natale, l’ancien professeur d’histoire membre du parti Les Républicains en a profité pour réaliser une virée au festival Cantal Ink.

Le Président de Région a visité les différents stands du salon accompagné de son épouse et de ses enfants. Ils se sont attardés de longues minutes pour admirer la technique irréprochable de Thomas Carli-Jarlier, un tatoueur sanflorain. L’artiste était entrain d’achever une série d’idéogrammes chinois sur le torse d’un jeune homme quand Laurent Wauquiez s’est exclamé : « Je n’en peux plus je craque ! ».
Il s’est alors avancé, a jeté sa doudoune rouge et a demandé à ce que soit réalisé sur ses avants-bras un motif tribal. Après une heure et demi de souffrances contenues, le travail était achevé et l’ancien ministre semblait très satisfait du résultat.

Malgré nos sollicitations, il n’a pas souhaité s’exprimer à propos de son tatouage. Son épouse, présente, s’est tout de même brièvement exprimé : « Laurent est un connaisseur. Il s’était déjà fait tatouer un portrait de Sarkozy dans son dos, et aussi un tatouage de Fillon sur sa cuisse… mais il l’a fait effacer récemment! Allez savoir pourquoi ».
De son côté l’artiste a confié : « Il a dégusté au début mais il a tenu bon. Il a le cuir solide le Laurent ! »

Les réactions de la classe politique ne se sont pas faites attendre allant de la sympathie à la critique vive. L’actuel ministre de la cohésion des territoires Jacques Mézard, également présent au festival, s’est indigné : « Ce choix artistique plus que discutable est d’un ridicule sans borne. Les tatouages tribaux sont dépassés depuis 1997. Pour ma part j’ai fait tatouer un symbole infini sur ma hanche gauche. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here